Saint-Aignan-de-Cramesnil

(14 Calvados) La Libération

Saint-Aignan-de-Cramesnil, ville lettrineTotalize ne doit pas répéter Goodwood Tirant les leçons de l’échec de l’Opération Goodwood, le chef du IInd Canadian Corps, le General Simonds, attaque de nuit le 7 août. Totalize débute par un pilonnage nocturne sur les flancs de l’attaque. Sur la gauche, les bombardiers lourds écrasent La Hogue et Garcelles-Secqueville. Les fantassins de la 51st Highland Division, commandée par le Major General Rennie, s’élancent à l’assaut à bord des engins de la 33rd Armoured Brigade. La 154th Brigade dépasse Tilly-la-Campagne, tenu solidement par les soldats de la 89. Infanterie Division. A 6 heures, le 7th Battalion The Black Watch s’empare de Saint-Aignan-de-Cramesnil. En fin de matinée, les 2nd et 5th Battalion The Seaforth Highlanders de la 152nd Brigade entrent dans Tilly-la-Campagne, après une défense acharnée des Allemands. La 153rd Brigade arrache Secqueville-la-Campagne à la nuit tombée. Le lendemain 9 août, les Britanniques poursuivent leur progression et libèrent Conteville et Poussy-la-Campagne.

> Saint-Aignan-de-Cramesnil – Monuments et vestiges