Saint-Aubin-d’Arquenay

(14 Calvados) La Libération

Saint-Aubin-d'Arquenay, ville lettrineRendez-vous avec les parachutistes de la 6th Airborne Division La 1st Special Service Brigade du Brigadier Lord Lovat débarque à partir de 8h30 sur Sword Beach, secteur Queen Red. Le N°4 Commando se présente en tête devant La Brèche, parmi eux, les Français du N°10 Inter-Allied Commando. La plage est couverte de cadavres des soldats du 2nd East Yorkshire Regiment, qui sont tombés sous le feu dévastateur du point fortifié WN20, tenu par les soldats du Grenadier-Regiment 736. Bérets rouges et bérets verts subissent aussi de lourdes pertes, le Lieutenant-Colonel Robert Dawson et le commandant Philippe Kieffer sont blessés ; ils se frayent un passage à travers les barbelés et les champs de mines, se regroupent près de la voie ferrée, puis se dirigent vers leur objectif : Ouistreham. Le reste de la brigade suit peu après : le QG de la brigade, au son de la cornemuse du piper Bill Millin, le N°6 puis le N°3 Commando, et enfin le N°45 Royal Marine Commando. La 1st SSB doit faire jonction avec les parachutistes de la 6th Airborne Division, qui tiennent les ponts de Bénouville et Ranville. La 2 Troop du N°6 Commando, sous les ordres du Lieutenant-Colonel Derek Mills-Roberts, part en éclaireur sur la route de Colleville-sur-Orne. En vue du village, les Commandos sont stoppés par un point fort, formé de mitrailleuses dans des abris bétonnés et de tranchées, le Major Charles Coade est blessé ; avec l’appui des Sherman, l’obstacle est éliminé. La 1st SSB traverse Colleville-sur-Orne puis bifurque vers Saint-Aubin-d’Arquenay. Le Lieutenant Peter Crumden est touché à l’épaule par un sniper. En  approchant de la localité, les Commandos aperçoivent une escouade d’une trentaine d’Allemands se dirigeant vers eux ; une embuscade est rapidement préparée et ne laisse aucune chance à la patrouille, le chef et plusieurs soldats sont tués, quelques-uns faits prisonniers, les autres s’enfuient dans les blés. Les Commandos dépassent Saint-Aubin-d’Arquenay, qui a subi quelques destructions dues aux bombardements alliés, et font jonction avec les parachutistes britanniques vers 12h30. © Sources : Gold Juno Sword de Georges Bernage, War Diaries N°4 et N°6 Commando, Sword Beach de Ken Ford, Action of No.2 Troop Report 6/6/44

> Saint-Aubin-d’Arquenay – Monuments et vestiges