Saint-Clair de Halouze

(61 Orne) La Libération

Saint-Clair-de-Halouze, ville lettrineRepli tactique pour la 7. Armee Face à la progression des troupes américaines dans le secteur d’Argentan, la 7. Armee ordonne, dans la nuit du 14 au 15 août, un repli sur une ligne qui part de Condé-sur-Noireau, passe par le Mont de Cerisy, Larchamp, Saint-Bômer-les-Forges, jusqu’au nord-est de Domfront. La 30th US Infantry Division, commandée par le General Leland S. Hobbs, vient d’être transférée du VII US Corps au XIX US Corps du Major General Charles H. Corlett. Le 15 août, les Américains s’emparent de la cote 255, à moins de trois kilomètres à l’ouest de Saint-Clair-de-Halouze. Le 16, les Britanniques de la 11th Armored Division entrent dans Flers, tandis que les Américains ont libéré Domfront au sud. Le secteur est tenu par la 84. Infanterie-Division du Général Erwin Menny. Cette unité, bien qu’arrivée seulement fin juillet sur le front de Normandie, a déjà subi de lourdes pertes. Les Allemands ne peuvent empêcher les Américains de la 30th US Infantry Division de libérer Saint-Clair-de-Halouze. Des patrouilles américaine et britannique établissent le contact dans ce secteur. ©

> Saint-Clair de Halouze – Monuments et vestiges 

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports