Saint-Côme-de-Fresné

(14 Calvados) La Libération

Saint-Côme-de-Fresné, ville lettrineLes cloches de l’église sonnent pour annoncer la Libération Après un débarquement bouleversé par les conditions météorologiques, les deux bataillons de la 231st Infantry Brigade sortent de Jig Beach et se dirigent vers leurs objectifs. Le 1st Battalion Hampshire Regiment lance un assaut frontal du WN 37 situé sur la côte d’Asnelles, c’est un échec avec de nombreux tués et blessés. Le Major David Warren, qui a pris la tête du bataillon après la blessure du Lieutenant-Colonel David Nelson-Smith, décide de contourner l’objectif ; les Britanniques traversent les champs de mines et entrent dans le centre d’Asnelles vers midi. Le 1st Battalion Dorsetshire Regiment, commandé par le Lieutenant-Colonel E. Norie, se regroupe vers 10 heures au hameau des Roquettes. Deux sections de la C Company du Dorset et de la B Company du Hampshire neutralisent les derniers Allemands, retranchés dans les maisons d’Asnelles, où le Hampshire Regiment se regroupe en début d’après-midi. Les combats au WN 37 sont acharnés et durent tout l’après-midi, les chars AVREs bombardent le centre du dispositif ennemi situé dans les bâtiments du préventorium ; vers 17 heures, submergés, trente soldats Allemands capitulent. Les A et C Companies capturent le WN 38 à l’extrémité du Hamel. À 13h30, la C Coy du Dorset Rgt atteint Buhot, au sud de Saint-Côme-de-Fresné, elle est rejointe par la D Coy ; une position ennemie, camouflée sur une colline boisée, est prise d’assaut au Point 54. Trois cent mètres à l’ouest du Point 54, la D Company subit des pertes en s’emparant du WN 40b. L’objectif suivant est le WN 40 au Puits d’Hérode, une solide position située sur le versant est du plateau d’Arromanches. Le Lieutenant-Colonel Norie confie la mission à la A Coy qui vient d’arriver, elle sera soutenue par une compagnie de Sherman du B Squadron du Sherwood Rangers et les Sexton du 90th Field Regiment RA. À 17 heures, après deux heures de combat, les assaillants obtiennent la reddition de quarante Allemands du Grenadier-Regiment 916. Sur la côte, vers 15 heures, la D Coy du Hampshire Regt, commandée par le Major John Littlejohns, neutralise les deux casemates du WN 39, situé tout près du village de Saint-Côme-de-Fresné ; le bataillon y installe son poste de commandement en fin de journée. Les cloches de l’église sonnent pour annoncer la Libération. © Sources : Gold Juno Sword de Georges Bernage, Gold Beach de Simon Trew, 1st Bn Dorsetshire Regt War Diary UK National Archives

> Saint-Côme-de-Fresné – Monuments et vestiges