Saint-Côme-du-Mont

(50 Manche) La Libération

Saint-Côme-du-Mont, ville lettrineLes paras allemands couvrent la retraite vers le sud Le Jour J, le débarquement des troupes américaines sur Utah Beach est un succès. Les 7 et 8 juin 1944, les forces allemandes se replient vers l’intérieur dans le désordre. La jonction entre les têtes de pont d’Utah et Omaha Beach est l’objectif prioritaire. Les parachutistes américains tentent de couper la retraite des colonnes allemandes à Saint-Côme-du-Mont. Tôt le matin du 8 juin, avec l’appui de l’artillerie motorisée, le Colonel Sink, chef du 506e Régiment parachutiste de la 101e Division aéroportée, lance une attaque sur Saint-Côme-du-Mont. Mais ils se heurtent à une troupe d’élite : les parachutistes du l’Oberstleutnant von der Heydte. Les Allemands défendent cet axe vital avec acharnement, ils contre attaquent à plusieurs reprises, sans succès. Quand leur évacuation est terminée, ils font sauter les ponts sur la Douve. Le 8 juin à 16 heures, des parachutistes américains du 506e Régiment entrent dans Saint-Côme-du-Mont, qui est désertée par ses occupants.

> Saint-Côme-du-Mont – Monuments et vestiges > Saint-Côme-du-Mont – Musée