Saint-Georges-d’Elle – Cloville

(50 Manche) La Libération

Saint-Georges-d'Elle, ville lettrineLes Américains attaquent la cote 192 Le 12 juin, à l’approche de l’Elle, la 2nd US Infantry Division est bloquée devant Saint-Georges-d’Elle et Bérigny par les parachutistes de la Kampfgruppe Alpers, élément précurseur du Fallschirmjäger-Regiment 9. Le lendemain, le 38th Infantry Regiment force le passage et s’arrête à deux kilomètres de Saint-Georges-d’Elle, qui va rester sur la ligne de front jusqu’au 11 juillet. Ce jour-là, le XIX US Corps relance l’offensive sur Saint-Lô. L’effort principal est confié à la 29th US Infantry Division, qui attaque la ville de front. La 2nd US ID, commandée par le Major General Walter Robertson, a un objectif secondaire, en apparence seulement, car la cote 192 domine tout le secteur et elle est tenue par une troupe d’élite : les parachutistes de la 3. Fallschirmjäger-Division du Generalleutnant Richard Schimpf. Le 38th IR du Colonel Ralph Zwicker attaque à 6h, les Allemands ont anticipé la préparation d’artillerie, ils détruisent la première vague de blindés ; l’artillerie américaine se déchaîne, puissante et précise ; à 500 mètres au nord du hameau de Cloville, une position allemande surnommée «Kraut Corner» est anéantie. Les parachutistes allemands sont inexorablement repoussés, Cloville puis la cote 192 sont occupés, ce qui permet aux Américains de contrôler la route Saint-Lô Bayeux. A Saint-Georges-d’Elle, c’est le 1st Battalion du 23rd IR, sous les ordres du Lieutenant Colonel John Hightower, qui s’élance. Le 1st Platoon de la A Company est décimé devant la «Purple Heart Draw», une hauteur au sud du village surplombant un petit ruisseau. Les 2nd et 3rd Platoons contournent l’obstacle par l’ouest, les chars du 741st Tank Battalion pilonnent les quelques maisons où sont retranchés les paras allemands ; l’attaque coordonnée avec la C Company, qui menace leurs arrières, contraint les parachutistes à reculer, Saint-Georges-d’Elle est libéré. © Sources : La Libération de Martín Blumenson, La bataille de l’Elle Historica n°68 et La bataille finale pour Saint-Lô Historica n°69 de Georges Bernage

> Saint-Georges-d’Elle – Monuments et vestiges