Saint-Hilaire-du-Harcouët

(50 Manche) La Libération

Saint-Hilaire-du-Harcouët, ville lettrineNouveau chef et nouvelle mission pour la 90th Infantry Division Début août 1944, la  90th US Infantry Division change pour la troisième fois de chef avec le Major General Mac Lain. La division est rattachée au XVe Corps de la 3e Armée du General Patton. La 90th US Infantry Division reçoit la mission de prendre Saint-Hilaire-du-Harcouët, un passage stratégique sur la Sélune. L’attaque débute dans la nuit du 1er au 2 août dans une zone très encombrée par deux corps d’armée. Une Task Force, composée d’éléments d’infanterie motorisée, d’artillerie de campagne, d’un peloton du génie, d’une compagnie antichar et d’un détachement de transmissions est placée sous les ordres du lieutenant-colonel Clarke Jr. Cette force est précédée d’une colonne d’avant-garde commandée par le lieutenant-colonel Randolph. A l’aube, sans rencontrer de résistance importante, les Américains sont devant Saint-Hilaire. Lorsque les Américains approchent de la ville et du pont principal, le seul intact sur la Sélune, les Allemands déclenchent un violent feu d’artillerie. Le lieutenant-colonel Clarke Jr. décide de lancer un assaut puissant et coordonné de toutes ses forces. A 11 heures, appuyé par des chars légers, l’infanterie américaine franchit le pont, la résistance allemande faiblit, et en début d’après-midi Saint-Hilaire-du-Harcouët est libéré.

> Saint-Hilaire-du-Harcouët – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports