Saint-Pierre (hameau)

(14 Calvados) La Libération

Saint-Pierre, ville lettrineLa vallée de la Seulles, vallée de « l’enfer» pour les Britanniques Le 9 juin, la 8e Brigade blindée du Brigadier Cracroft progresse vers le sud. Les Britanniques s’installent solidement sur la cote 103, une position clé au sud d’Audrieu. Vers 19h, le 8th Battalion Durham Light Infantry, appuyé par les blindés, entre dans Saint-Pierre sous le feu de l’artillerie allemande. Dans la soirée, le 1st Battalion Dorsetshire Regiment et le 4/7th Royal Dragoons Guards renforcent la cote 103. Le 10 juin, les grenadiers du 901e Régiment de la Panzer-Lehr-Division et les Panther de la 12e SS-Panzer-Division contre attaquent vers Saint-Pierre. Le 8th Battalion Durham Light Infantry s’accroche au nord du bourg ; les chars du 24th Lancers arrivent en renfort. L’artillerie, la RAF et la Navy concentrent leurs feux et bloquent les Allemands. Les Britanniques reprennent Saint-Pierre, le Sherwood Rangers relève le 4/7th Royal Dragoons Guards. Le 11 juin, une attaque anglaise sur Cristot et la cote 102 échoue, tandis que les Allemands lancent une violente offensive à partir de Fontenay-le-Pesnel. Les « Dorsets » sont submergés sur la cote 103, les « Durhams » et le Sherwood Rangers sont isolés dans Saint-Pierre ; finalement les Allemands se replient à la tombée de la nuit. Le 12 juin, le Brigadier Cracroft lance une attaque vers le sud pour appuyer un assaut de la 7e Division blindée sur Tilly-sur-Seulles ; plusieurs Sherman du 24th Lancers sont détruits par des Tigre et des Panther camouflés dans le bois de Tessel. La 7e Division blindée échoue devant Tilly, et la 69e Brigade est bloquée dans le secteur des Hauts-Vents. Les Britanniques se replient sur la cote 103. Le 19 juin une nouvelle attaque des 49e et 50e Britanniques permet de libérer Tilly et Saint-Pierre.

> Saint-Pierre – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports