Saint-Sever-Calvados

(14  Calvados) La Libération

Saint-Sever-Calvados, ville lettrineTrois Corps d’Armée sur la forêt de Saint-Sever Fin juillet 1944, le front allemand a explosé à l’ouest de Saint-Lô. Le 84e Corps se replie et tente d’établir une ligne de défense sur l’axe Percy/Villedieu-les-Poëles/Avranches. Les restes de plusieurs unités d’élite occupent le secteur : 2e SS Panzer-Division, 17e SS Panzer-Grenadier-Division, 2e Corps parachutiste, ils utilisent efficacement le bocage pour ralentir l’avance alliée. Le 31 juillet, la 4e Division d’infanterie s’empare de Villedieu-les-Poëles. Le 2 août, la 35e Division d’infanterie libère Pont-Farcy. Les unités blindées allemandes sont progressivement retirées du front en vue de l’opération Lüttich. La 2e SS Panzer-Division s’installe en défensive près de la forêt de Saint-Sever. Les Allemands minent et obstruent les routes et les chemins; un char américain saute à Sept-Frères. Trois Corps d’armée américains se referment sur la forêt de Saint Sever. Le 4 août, les lignes de la 353e Division d’infanterie allemande sont enfoncées, Saint-Sever est bombardée; à 6 heures du matin les fantassins de la 28e Division d’infanterie entrent dans le bourg, suivis par les chars de la 2e Division blindée. Saint-Sever Calvados est libéré mais reste encore sous le feu sporadique des canons allemands. Au nord, le 116e Régiment d’infanterie de la 29e Division d’infanterie libère le bourg de Landelles et Coupigny.

> Saint-Sever-Calvados – Monuments et vestiges