Sainte-Croix-Grand-Tonne

(14 Calvados) La Libération

Sainte-Croix-Grand-Tonne, ville lettrineLa 50th Infantry Division exploite la percée Après avoir débarqué sur Gold Beach et enfoncé les défenses allemandes, la 69th Infantry Brigade progresse en direction de ses objectifs. Le 5th East Yorkshire est en pointe, suivi du 7th Green Howards et appuyé par l’artillerie du 86th Field Regiment. En milieu d’après-midi, à l’approche de Villiers-le-Sec, l’attaque des Britanniques percute le Füsilier-Battalion 352 qui vient juste de s’établir dans le bourg. Un assaut coordonné, avec l’appui de la colonne blindé du 7th Green Howards’ D Company et des chars du 4th/7th Royal Dragoon Guards’s B Squadron, permet de repousser les Allemands hors du village après un rude combat. Afin de stopper la percée britannique, vers 16h, les Allemands lancent une contre attaque dans le secteur de Crépon. Ils se heurtent de plein fouet aux forces britanniques, ils se replient sur Saint-Gabriel, perdent quatre blindés. L’assaut déterminé des Britanniques rejettent une fois encore les fantassins du Füsilier-Battalion 352 hors de Saint-Gabriel. A la fin de la journée du 6 juin, les Britanniques s’arrêtent devant la N13. Le 8 juin, la 8th Infantry Brigade se rassemble dans le secteur de Brécy et Rucqueville. Le 24th Lancers du Lieutenant-Colonel W. Anderson et le 61st Recce Regiment, commandé par le Lieutenant Colonel Sir William Mount, traversent la N13 à Sainte-Croix-Grand-Tonne et se dirigent vers Audrieu et Putot-en-Bessin. © Sources : Gold Beach de Simon Trew, The German Army at D-Day par David C. Isby

> Sainte-Croix-Grand-Tonne – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports