Sainte-Honorine-la-Chardronnette

(14 Calvados) La Libération

Sainte-Honorine-la-Chardronnette, ville lettrineAllemands et Ecossais s’affrontent durement à l’est de l’Orne Le 1st Battalion Royal Ulster Rifles, commandé par le Lieutenant-Colonel Carson, tente d’élargir la tête de pont au lendemain du jour-J. A l’est de l’Orne, Longueval est occupé sans combat, mais Sainte Honorine-la-Chardronnette est tenu par le 125. Panzer-Grenadier Regiment et le Sturmgeschütz Abteiliung 200, qui appartiennent à la 21. Panzer-Division ; les Britanniques sont repoussés. Les Allemands contre attaquent et tentent de reprendre Ranville, ils sont stoppés par l’artillerie et les anti-chars britanniques. Dans l’après-midi, les Britanniques réussissent à s’emparer de Sainte-Honorine, mais ils en sont aussitôt chassés par les Allemands. Le 9, une nouvelle attaque du Kampfgruppe von Lück échoue devant Ranville. La 51st Highland Infantry Division arrive en renfort de la 6th British Airborne Division. Le 13 juin, après une puissante préparation d’artillerie, la 152nd Brigade part à l’assaut de Sainte-Honorine. Le 5th Battalion The Queen’s Own Cameron Highlanders libère le bourg ; mais le Kampfgruppe von Lück réagit violemment et reprend le village aux Ecossais. Le 16 juin, les Allemands lancent une grande offensive afin de détruire la tête de pont alliée à l’est de l’Orne. Ils échouent avec de lourdes pertes, et le front se stabilise pendant plusieurs semaines. Début juillet la 16. Luftwaffe-Feld-Division relève la 21. Panzer-Division devant Sainte-Honorine. Le 9 juillet, la 154th Brigade reprend définitivement Sainte-Honorine-la-Chardronnette aux Allemands, alors que la bataille pour la libération de Caen a débuté la veille.

> Sainte-Honorine-la-Chardronnette – Monuments et vestiges