Sainte-Marguerite des Loges

(14 Calvados) La Libération

Sainte-Marguerite-des-Loges, ville lettrineLes « Rats du désert » sont stoppés sur la Vie Un peu après midi, ce 18 août 1944, les soldats du 1/6th Battalion Queen’s Royal Regiment dépassent le petit bourg de Sainte-Marguerite-de-Viette. Les véhicules de reconnaissance du 8th King’s Royal Irish Hussars de la 7th Armoured Division stoppent à quelques kilomètres de Livarot, pris sous le feu de l’artillerie… britannique ! Ils se replient, au désespoir des Normands qui goûtaient avec bonheur ces premiers instants de liberté. En fin d’après midi les chars Cromwell du C Squadron font une nouvelle tentative et descendent vers la Vie ; c’est un échec, des antichars allemands camouflés dans les hauteurs sur l’autre rive, détruisent plusieurs blindés. De plus, les avants gardes britanniques subissent, à de nombreuses reprises, des pertes sous les attaques des chasseurs alliés. Le lendemain matin 19 août, l’artillerie britannique pilonne le secteur de Livarot pendant plusieurs heures. Les Britanniques trouvent un pont intact à quelques kilomètres au nord de la ville, et rencontrent des FFI qui les informent du retrait des Allemands de Livarot. Une patrouille du 1/5th Battalion Queen’s Royal Regiment entre dans Livarot ; un blindé allemand immobilisé et son équipage ivre sont capturés. La 131st Infantry Brigade sécurise les accès de la ville. Le lendemain, le pont détruit sur la Vie est remplacé par un Bailey, et les blindés s’élancent, le 5th Royal Tank Regiment traverse Sainte-Marguerite-des-Loges dans l’après-midi. ©

> Sainte-Marguerite des Loges – Monuments et vestiges