Tourville-sur-Odon

(14 Calvados) La Libération

Tourville-sur-Odon, ville lettrineLes Panzer bloquent le passage de l’Odon Prendre les ponts intacts sur l’Odon, tel est l’objectif de la première phase de l’opération Epsom, fixé par le General O’ Connor, chef du VIIIth Corps. Le 26 juin, les Britanniques attaquent sous la pluie. La 227th Brigade de la 15th Scottish Infantry Division, et les chars du 23rd Hussars prennent Grainville et Colleville, les grenadiers allemands sont balayés. Mais les Écossais sont rapidement stoppés par des contre-attaques de blindés de la 12.SS-Panzer-Division. Le commandement allemand envoie des renforts face au VIIIth Corps : Panther de la 2.Panzer-Division et Tigre de la SS-Panzer-Abteilung 101. Le 27 juin, l’offensive reprend, les chars allemands détruisent de nombreux blindés britanniques, mais ils sont engagés par petits groupes, et parfois à l’unité contre une force toujours supérieure ; la guerre d’usure tourne inéluctablement à l’avantage des Alliés. Le 2nd Battalion Argyll and Sutherland Highlanders attaque vers Tourville. En début d’après-midi un premier pont intact est pris sur l’Odon. La tête de pont est consolidée avec les chars du 23rd Hussars, puis avec la 159th Infantry Brigade en fin de journée.

> Tourville-sur-Odon – Monuments et vestiges