Tréauville

(50 Manche) La Libération

Tréauville, ville lettrineAvance rapide pour le 60th Infantry Regiment Le 19 juin, le VII US Corps lance l’offensive décisive sur Cherbourg. Sur l’aile ouest, l’objectif de la 9th US Infantry Division est une ligne de hauteurs entre Saint-Germain-le-Gaillard et Rauville-la-Bigot, deux objectifs attribués respectivement aux 60th Infantry Regiment sur la gauche et 39th IR sur la droite. Face aux Américains : des éléments des 77. et 243.Infanterie-Divisionen. Au début de leur progression, au carrefour des Perques, les soldats du 39th IR identifient le cadavre d’un officier allemand, c’est celui du General Rudolf Stegmann, chef de la 77.Infanterie-Division. Bricquebec est libéré vers 7h par le 39th IR et, peu après midi, les deux objectifs sont atteints sans rencontrer de forte opposition ; les Américains se réorganisent avant de poursuivre. Le 60th Infantry Regiment, commandé par le Colonel Frederick J. de Rohan, progresse avec le soutien des blindés du 899th TD Battalion et la B Company du 746th Tank Battalion ; la colonne contourne les Pieux ; une patrouille du 1st Battalion entre dans la ville vers 17h30 et prend contact avec les Forces Françaises de l’Intérieur ; les combattants français remettent une quarantaine de prisonniers et communiquent de précieuses informations sur le terrain. Au soir du 19 juin, le 60th IR dépasse Tréauville et atteint Helleville. © Sources : La bataille du Cotentin par Georges Bernage, Utah Beach to Cherbourg Center of Military History USA par le Major Roland Ruppenthal

> Tréauville – Monuments et vestiges 

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports