Troarn – Bures-sur-Dives

(14 Calvados) La Libération

Troarn, ville lettrineL’incroyable odyssée du Major Roseveare Dans la nuit du 6 juin 1944, en Normandie, le 8th Bataillon Parachute Regiment est largué dès la première heure à l’est de l’Orne, dans une zone entre Ranville, Bavent et Touffreville. Le Lieutenant-Colonel Pearson n’a pu rassembler que 150 hommes sur les 600 parachutés. Vers 4 heures, un groupe se rassemble devant Troarn, le Major Tim Roseveare, chef du 3rd Para Squadron Royal Engineers monte dans une jeep avec une remorque chargée d’explosifs ; il traverse le village à fond de train sous le feu des Allemands stupéfaits ; arrivés au pont de Troarn, les paras le font sauter et se replient sur Le Mesnil. La N°2 Troop du Captain Tim Juckes se dirige vers Bures-sur-Dives, où il faut détruire les deux ponts sur la Dives ; mission accomplie au matin, les deux ponts s’effondrent. Ce n’est que le 18 août, lors de l’opération Paddle, que les Britanniques repassent au même endroit. Le 41st Royal Marine Commando entre dans Troarn évacué par les Allemands. Les hommes de la 3rd Para Brigade du Brigadier James Hill traversent Bures-sur-Dives et retrouvent les ponts détruits le 6 juin.

Troarn – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports