Yvetot-Bocage

(50 Manche) La Libération

Yvetot-Bocage, ville lettrineLes Alliés capturent un port stratégique pour la tête de pont Le 19 juin 1944, les forces allemandes du Cotentin passent sous le commandement du général von Schlieben. La presqu’île va être défendue par la 709.Infanterie-Division, l’unité la plus solide, par des éléments de trois autres unités déjà affaiblies, et une partie de la 77.Infanterie-Division qui arrivait de Bretagne et s’est retrouvée divisée avec la coupure du Cotentin. En face, les Américains attaquent avec trois divisions à plein effectif. Le 19 juin, ils percent à l’ouest de Montebourg; les Allemands, profitant de la pluie, se replient sur l’axe Valognes-Quettehou. Le lendemain, 20 juin, la 79th US Infantry Division est devant Valognes, et contourne la ville par l’ouest; Yvetot-Bocage est libérée. Le lendemain, des patrouilles de la 4th US Infantry Division découvrent Valognes, vide d’ennemis. La forteresse de Cherbourg se rend le 26 juin. Le général von Schlieben et l’amiral Hennecke sont conduits au château de Servigny près d’Yvetot-Bocage, poste de commandement du General Lawton Collins, où ils signent l’acte de reddition.

> Yvetot-Bocage – Monuments et vestiges