Villons-les-Buissons

(14 Calvados) Monuments et vestiges

Villons-les-Buissons, monument lettrineMonument combattants norvégiens Monument en hommage aux combattants norvégiens de la Deuxième Guerre mondiale. Après la défaite de son pays face à l’Allemagne, le roi Haakon VII de Norvège et son gouvernement se réfugièrent à Londres en juin 1940. À travers ses discours sur les ondes de la BBC, il devint le symbole de la Résistance, incitant son peuple à poursuivre le combat. Environ 3000 Norvégiens participèrent au Débarquement en Normandie, trente-et-un navires et huit-cent marins contribuèrent à l’opération Neptune, en outre, une partie de la centaine d’aviateurs qui volaient au sein de la Royal Air Force et du millier d’hommes au sein des troupes terrestres alliées, furent engagés dans les opérations du Jour J. Le monument a été inauguré le 7 juin 1984 lors du 40e anniversaire, en présence de Sa Majesté le roi Olaf V. La plaque qui porte les noms des cinquante-deux soldats norvégiens, tués pendant le Débarquement, a été ajoutée en juin 2019 pour le 75e anniversaire ; elle a été dévoilée par la Ministre de la Défense de Norvège. Situation : au bord de la D79, à l’entrée du village © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Stèle aérodrome B-16 Stèle commémorant l’aérodrome B-16 de Villons-les-Buissons de la Royal Air Force. Le jeudi 13 juillet 1944, le 25th Airfield Construction Group Royal Engineers débuta la construction de l’Advanced Landing Ground – aérodrome avancé – B-16, sur la commune de Villons-les-Buissons. Les appareils Supermarine Spitfire du 132nd Wing, 84th Group de la la Royal Air Force, commencèrent à atterrirent le jeudi 20 juillet ; B-16 fut le dernier aérodrome à entrer en service en secteur britannique. Parmi les quatre Squadrons du 132nd Wing de la 2nd Tactical Air Force, deux étaient constitués avec des pilotes norvégiens ; le Squadron 331 fut créé en juillet 1941, il fut suivi du Squadron 332, les deux formations furent intégrées au 132nd Wing. Les pilotes norvégiens furent actifs pendant la phase préparatoire du Débarquement. Le 132nd Wing quitta B-16 au début du mois de septembre. Sur la stèle, on peut observer le plan du terrain, dont il ne reste aucune trace aujourd’hui. Situation : au sud de la ville, place Lieutenant Helland © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Plaque Lieutenant Johannes Helland Plaque à la mémoire du Lieutenant Johannes Helland, premier pilote norvégien à atterrir sur le sol français. Après l’invasion de leur patrie par les Allemands, les aviateurs norvégiens qui voulaient poursuivre le combat transitèrent par une base de formation au Canada, avant de rejoindre l’Angleterre. Au total, une centaine de norvégiens combattirent au sein de la Royal Air Force. Le Lieutenant Johannes Helland fut le premier à se poser en Normandie le dimanche 11 juin 1944, lors d’un atterrissage d’urgence sur l’ALG B-3 de Sainte-Croix-sur-Mer. Peu après, son appareil fut abattu au-dessus de la région parisienne, il termina la guerre dans un camp de prisonniers. Il est décédé en 2009 à l’âge de quatre-vingt-dix-huit ans. La place Helland fut inaugurée le 5 juin 2014 lors du 70e anniversaire, en présence de sa Majesté Harald V roi de Norvège, et de la veuve de Johannes Helland. Situation : au sud de la ville, place Lieutenant Helland, plaque sur la stèle de l’aérodrome B-16 © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Monument 9th Infantry Brigade Monument à la mémoire des soldats de la 9th Canadian Infantry Brigade qui combattirent à Villons-les-Buissons en juin et juillet 1944. ; l’endroit fut surnommé ensuite : Hell’s Corner « Le coin de l’enfer ». une plaque est dédiée aux soldats du Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders Regiment. Une rue de Villons fut baptisée rue des Glengarrians, en l’honneur du régiment The Stormont. Situation : au bord de la D220, à la sortie ouest du bourg

> Villons-les-Buissons – La Libération