Saint-Côme-du-Mont

(50 Manche) Monuments et vestiges

Saint-Côme-du-Mont, monument lettrineMonument 2nd Lieutenant George Schmidt Monument à la mémoire du 2nd Lieutenant George E. Schmidt, parachutiste américain tombé pendant les combats du Jour J. À l’aube de ce mardi 6 juin 1944, le Lieutenant Colonel Robert Ballard, chef du 2nd Battalion du 501st Parachute Infantry Regiment, se trouvait bloqué devant le hameau des Droueries par les Allemands, qui l’empêchaient d’atteindre son objectif : Saint-Côme-du-Mont. Dans une nouvelle tentative, il ordonna au petit groupe du Lieutenant Walter Wood d’attaquer par surprise sur le flanc droit. Simultanément, la E Company, menée par le 2nd Lieutenant George Schmidt, lança un assaut frontal. L’opération obtint un succès local, les parachutistes s’emparèrent d’une grande ferme au carrefour de la Haute Addeville, mais le 2nd Lieutenant Schmidt fut tué à la tête de ses hommes. Il se vit décerner la Distinguished Service Cross à titre posthume, il repose au cimetière américain de Colleville Saint-Laurent-sur-Mer. La stèle porte l’insigne de la 101st Airborne Division et l’écusson du 501st PIR. Situation : à partir de la N13, sortir direction Utah Beach, puis quitter aussitôt la D913 vers la Haute Addeville, rouler jusqu’à la ferme Delaunay, le monument est devant l’entrée © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Plaque Sergeant Joseph Beyrle Plaque en l’honneur du Technical 5th Class Sergeant Joseph Robert Beyrle, parachutiste américain de la 101st US Airborne Division. Il était affecté au 3rd Battalion du 506th Parachute Infantry Regiment commandé par le Colonel Robert Sink. Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, il fut parachuté en Normandie et atterrit sur le toit de l’église de Saint-Côme-du-Mont. À partir de ce moment son histoire devint une véritable épopée. Il fut capturé et transféré à Saint-Lô, puis à Paris et finalement dans un camp de prisonniers en Allemagne ; il s’évada, fut arrêté par la Gestapo à Berlin, retourna dans un Stalag en Pologne. Il s’échappa à nouveau, ses deux camarades d’évasion furent abattus, en marchant vers l’est il atteignit les lignes soviétiques. Il réussit à convaincre les officiers russes qui l’enrôlèrent dans l’Armée rouge. Il fut blessé, dans l’hôpital où il était soigné, il rencontra le maréchal Joukov qui rendait visite aux malades. Il fut accompagné à l’ambassade américaine de Moscou où on lui apprit qu’il était considéré comme mort. Quand son identité fut avérée, il entama un nouveau périple qui le ramena aux États-Unis en avril 1945. Joseph Beyrle revint plusieurs fois en Normandie avant son décès en 2004. La plaque porte l’insigne de la 101st Airborne Division et l’écusson du 506th PIR. Situation : sur le mur de l’église © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Plaque 1st Lieutenant Robert Judels Plaque à la mémoire du 1st Lieutenant Robert E. Judels, parachutiste américain de la 101st US Airborne Division. Dans la nuit du Jour J, son planeur se posa sur la Landing Zone E, il participa aux combats pour la libération de Saint-Côme-du-Mont. En avril 1945, Cécilia Judels, la mère du parachutiste, créa à New-York un comité pour parrainer la reconstruction d’un village normand, le choix se porta sur Saint-Côme-du-Mont. Le maire accepta la proposition et les premiers colis d’urgence arrivèrent en octobre de la même année. L’aide financière du Comité permit de reconstruire l’école, le clocher de l’église, et d’ouvrir un dispensaire. Robert Judels et ses parents firent un séjour à Saint-Côme-du-Mont en février 1946. Cécilia Judels, marraine et bienfaitrice de la commune, fut nommée en 1954 Chevalier de la Légion d’Honneur et citoyenne d’honneur. La plaque fut inaugurée le 6 juin 2015. Situation : sur le mur qui entoure le cimetière de l’église communale © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Monument Lieutenant Colonel Robert Wolverton & Colonel Frank Krebs Monument à la mémoire du Lieutenant Colonel Robert Lee Wolverton & du Colonel Frank Krebs, deux combattants américains du Jour J. Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, le 3rd Battalion du 506th Parachute Infantry Regiment sauta sur la Drop Zone D. Les sticks furent éparpillés dans les marais entre Saint-Côme-du-Mont et Vierville. Les parachutistes subirent de très lourdes pertes, une centaine de tués et soixante-quinze prisonniers ; le Lieutenant-Colonel Wolverton fut abattu avant de toucher le sol, son corps resta suspendu dans un arbre ; il était âgé de vingt-neuf ans, il repose aux États-Unis. Le Colonel Frank X. Krebs pilotait le premier Douglas C-47 Skytrain du vol de tête, du Serial 16 du 440th Troop Carrier Group de la mission Albany ; à bord du Stoy Hora se trouvaient les quinze hommes du stick du Lieutenant-Colonel Wolverton. Lorsque le Colonel Krebs reçut le message Eureka envoyé par les Pathfinders, chargés de baliser la zone de saut au sol, sur son système Rebecca, il déclencha la lumière verte, puis la rouge, alors l’appareil se vida en une poignée de secondes ; il ne resta plus qu’à faire demi-tour vers l’Angleterre. Situation : à la sortie nord du village, prendre à droite, le monument est à cent mètres sur la gauche © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

> Saint-Côme-du-Mont – La Libération