Creully – Creully-sur-Seulles

(14 Calvados) Monuments et vestiges

Creully, monument lettrineMonument 4/7th Royal Dragoon Guards Monument en hommage au 4/7th Royal Dragoon Guards, régiment de la 8th Independent Armoured Brigade. L’unité combattit pendant la campagne de France et fut évacuée à Dunkerque en juin 1940. Le 4/7th Royal Dragoon Guards, commandé par le Lieutenant Colonel Rodney Byron, débarqua en Normandie le mardi 6 juin 1944. Les chars Sherman Duplex Drive abordèrent Gold Beach devant Ver-sur-Mer à l’aube. Lorsque les défenses de la plage furent neutralisées, une colonne, formée de soldats du 7th Green Howards grimpés sur les Sherman du A Squadron du 4/7th RDG, progressa vers la Seulles et libéra Creully dans la soirée. Le monument fut inauguré le 6 juin 1992 en présence de Son Altesse Royale la Duchesse de Kent, Colonel in Chief du 4/7th RDG. Sur le fronton, on peut observer l’insigne du régiment avec la devise en latin : Quis separabit, Qui nous séparera ? Deux plaques portent les noms de cent soixante-seize soldats britanniques, tombés pendant la Deuxième Guerre mondiale. Situation : à l’entrée nord de la ville, au pied du château © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Plaque Royal Winnipeg Rifles Plaque dédiée aux soldats canadiens du Royal Winnipeg Rifles, libérateurs de Creully. Le Royal Winnipeg Rifles, commandé par le Lieutenant Colonel J.M. Meldram, débarqua à l’ouest de l’embouchure de la Seulles, secteur Mike Beach. Les pertes furent très lourdes face aux défenseurs, la B Company perdit les deux tiers de son effectif. La D Company libéra Graye-sur-Mer vers 9 heures. Le régiment s’engagea vers l’intérieur ; face à une faible opposition, les Canadiens arrivèrent à Banville. Les survivants de la B Coy furent répartis entre les C et D Companies. La colonne reprit sa progression, traversa Tierceville et franchit la Seulles. Devant Creully, le Lieutenant John Mitchell, de la D Coy, neutralisa une position de mitrailleuses, les Canadiens pénétrèrent dans le village par le nord-ouest. Dans le centre de Creully, ils aperçurent des uniformes qui, après un bref échange de tirs, se révélèrent être les soldats du 7th Green Howards qui avait débarqué sur Gold Beach, la jonction était effectuée. La plaque fut dévoilée le 9 juin 2003. Situation : place du Lieutenant McCormick © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Plaque 1st Hussars Regiment Plaque en hommage au 6th Canadian Armoured Regiment 1st Hussars Regiment, qui participa à la libération de Creully. Le C Squadron et le Regimental Headquarters débarquèrent sur Mike Beach à 8h20. Il régnait une certaine confusion sur la plage, surchargée d’hommes et de véhicules dans l’attente de l’ouverture des sorties. Le char du Lieutenant Colonel R.J. Colwell fut déchenillé par une mine en se dirigeant vers la zone de regroupement, près de Graye-sur-Mer ; puis le régiment s’engagea vers l’intérieur, en soutien de l’infanterie. Le C Squadron du Major A.D. Marks appuya la progression des soldats du Royal Winnipeg Rifles ; quelques noyaux de résistance furent éliminés. Après avoir traversé Tierceville, la colonne atteignit Creully. Dans le centre du village, ils firent jonction avec les soldats britanniques du 7th Green Howards qui avaient débarqué sur Gold Beach. La plaque fut dévoilée le 7 juin 2011. Situation : place du Lieutenant McCormick © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Plaque Lieutenant W.F. Mc Cormick Plaque en l’honneur du Lieutenant W.F. McCormick, qui combattit au sein du 1st Hussars Regiment. Il débarqua sur Juno Beach le Jour J, à la tête de la 2 Troop du C Squadron, et participa à la libération de Creully. Le dimanche 11 juin 1944, en début d’après-midi, la colonne blindée du 1st Hussars Regiment venait de traverser Norrey-en-Bessin, les Sherman se déployèrent pour l’assaut, le C Squadron couvrait le flanc droit. Les chars écrasèrent les grenadiers SS, camouflés dans les blés, puis abordèrent Le Mesnil-Patry. Devant la menace, une quarantaine de Panzer contre-attaquèrent violemment, le char Sherman Cataraqui du Lieutenant McCormick fut touché par un obus ennemi, deux membres d’équipage furent tués, blessé lui-même, il fut extrait de la carcasse par ses camarades et dut subir l’amputation de la jambe droite. À la fin de cette sombre journée, les Canadiens avaient perdu près de trente chars et cent quatre-vingts hommes. Situation : place du Lieutenant McCormick © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Plaque rencontre général de Gaulle & General Montgomery Plaque en souvenir de la rencontre entre le General Bernard Law Montgomery et le général Charles de Gaulle. Le General Montgomery, chef du 21st Army Group, installa son Quartier général au château de Creullet, près de Creully, dès le jeudi 8 juin 1944. Il y reçut plusieurs hommes d’état des Nations alliées. Le premier à lui rendre visite fut le Premier ministre Winston Churchill. À la suite d’âpres négociations, le général de Gaulle obtint l’autorisation de revenir sur le sol français, le temps d’une journée. Le mercredi 14 juin, en début d’après-midi, il abordait la plage de Juno Beach. Il fut accueilli par l’officier de liaison du General Montgomery, qui le conduisit aussitôt au château de Creullet. Le commandant allié fit un exposé de la situation de la tête de pont, puis une revue des troupes s’ensuivit ; l’entrevue fut rapide, le général de Gaulle avait une mission à remplir, dont l’enjeu était vital pour le destin de la France combattante. Le château de Creullet était la propriété du Colonel et Madame de Druval. Situation : à l’entrée du manoir au nord de la ville © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

> Creully – La Libération > Creully – Musée