Esquay-Notre-Dame

(14 calvados) Monuments et vestiges

Esquay-Notre-Dame, monument lettrineMonument 43rd Infantry Division Monument à la mémoire des soldats de la 43rd Wessex Infantry Division, tombés pour la liberté, de juin 1944 à août 1945. La 43rd Wessex Infantry Division était commandée par le Major General Gwilym Thomas ; elle participa à l’opération Epsom le mardi 27 juin 1944, et combattit à Cheux et Mouen. La division franchit l’Odon, puis établit des positions dans la tête de pont. Elle fut engagée le lundi 10 juillet dans l’opération Jupiter, qui avait pour objectif la cote 112. Après un affrontement acharné, les soldats de la 130th Infantry Brigade conquirent le château de Fontaine. À peine libérés, les villages de Maltot et Éterville furent perdus, puis repris à l’ennemi pendant les jours suivants. Le secteur de la cote 112 fut l’enjeu de terribles combats pendant plus d’un mois, les soldats du Duke of Cornwall’s Light Infantry la surnommèrent Cornwall Hill. Sur le monument, on peut observer l’emblème de la division : la Wyvern, vouivre, animal mythique figurant sur les armes royales du Wessex. Situation : au bord de la D8, cote 112, sur la commune d’Esquay-Notre-Dame © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation 

Mémorial Bois Calloué Mémorial en souvenir des combats pour la cote 112. La cote ou colline 112 était une hauteur au sud-ouest de Caen, enserrée par l’Odon et l’Orne, d’où les Allemands avaient une vue stratégique du champ de bataille. La position fut brièvement conquise par les Britanniques le mardi 27 juin 1944. L’opération Jupiter débuta le lundi 10 juillet, l’attaque de la 43rd Wessex Infantry Division fut précédée d’un puissant barrage d’artillerie. La 129th Infantry Brigade fut stoppée à quatre-cents mètres du sommet de la cote 112. En début de soirée, le Lieutenant Colonel Dick James, à la tête du 5th Battalion Duke of Cornwall’s Light Infantry, lança un ultime assaut qui fut couronné de succès. Les contre-attaques ennemies se succédèrent toute la nuit, dans les deux camps les pertes étaient terribles. Après la mort du Lieutenant Colonel James, l’officier en charge prit la décision de replier, dans l’après-midi du mardi 11 juillet, la soixantaine de survivants à bout de force. Le petit mémorial a été édifié dans un verger, sur le site de la bataille, il rend hommage aux combattants alliés. Situation : à partir du mémorial de la cote 112, prendre sur deux-cents mètres le petit chemin vers la Charmille © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

> Esquay-Notre-Dame – La Libération