Asnelles

(14 Calvados) Monuments et vestiges

Asnelles, monument lettrineMonument 231st Infantry Brigade Monument en l’honneur de la 231st Infantry Brigade qui libéra Asnelles. Le Jour J, la 231st Infantry Brigade était commandée par le Brigadier Alexander Stanier. Le débarquement sur Gold Beach ne se déroula pas selon le plan, le courant fit dériver les LCT ; le 1st Battalion Hampshire Regiment s’empara du Widerstandsnest 36, mais échoua avec de lourdes pertes face au WN 37. Le 1st Battalion Dorsetshire Regiment atteignit le hameau des Roquettes. Avec le renfort des Sherman Duplex Drive, les Britanniques pénétrèrent dans Asnelles vers midi, puis neutralisèrent les dernières résistances dans le village. Mais les Allemands résistaient encore dans les bâtiments du préventorium, l’appui des chars spéciaux AVRE permit d’obtenir la reddition de la position en fin d’après-midi. Le monument forme un triptyque, sur le panneau central on peut voir le monogramme de la 50th Northumbrian Infantry Division et le Unit Serial Number 94 de la 231st Infantry Brigade. Situation : rue Devonshire Regiment © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation 

Panneau 231st Infantry Brigade Panneau en hommage à la 231st Infantry Brigade qui libéra Asnelles. Le WN 37 était un ensemble fortifié avec blockhaus, canons et mitrailleuses, il s’appuyait sur les bâtiments des préventoriums, un ancien établissement de cure que les Allemands avaient intégré dans le périmètre défensif. Le Jour J, le WN 37 était l’objectif du 1st Battalion Hampshire Regiment. Les défenseurs infligèrent des pertes sévères aux assaillants, le Lieutenant Colonel David Nelson-Smith fut blessé pendant l’attaque. Après avoir réussi à entrer dans Asnelles en fin de matinée, le 1st Hampshire lança un assaut coordonné avec l’appui des chars spéciaux, la garnison se rendit vers 17 heures. Près du panneau principal, deux pupitres présentent le plan de débarquement de la 231st Infantry Brigade, et une photo aérienne de la côte prise en mai 1944. Situation : place Maurice Mosnier sur le front de mer, à gauche du blockhaus © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation 

Monument 2nd Battalion South Wales Borderers Monument en hommage aux soldats du 2nd Bataillon South Wales Borderers, qui débarquèrent à Asnelles. L’unité galloise était commandée par le Lieutenant Colonel Richard Craddock, elle faisait partie de la 56th Infantry Brigade de réserve, chargée d’exploiter la tête de pont. Le 2nd Bataillon South Wales Borderers débarqua sur Gold Beach, puis se regroupa près de Meuvaines. En début de soirée les South Wales Borderers avancèrent sur la route de Bayeux. Peu avant minuit, l’avant-garde atteignit Vaux-sur-Aure et prit le contrôle du pont sur l’Aure. Le monument a été inauguré le 5 juin 1994, lors du 50e anniversaire, par le Brigadier Sir Nicholas Sommerville, Commander of The Most Excellent order of the British Empire. Lors du Jour J, Nicholas Sommerville était officier du renseignement au sein de l’état-major du South Wales Borderers. Situation : place Alexander Stanier © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation 

Plaques 147th Field Regiment RA Plaques en mémoire des soldats britanniques du 147th Essex Yeomanry Field Regiment Royal Artillery, qui débarquèrent à Asnelles. Le 147th Field Regiment Royal Artillery était commandé par le Lieutenant Colonel Arthur Phayre. C’était une unité d’artillerie automotrice équipée d’engins Sexton. Le Jour J, embarqués à bord des LCT, les blindés ouvrirent le feu sur les défenses ennemies, puis débarquèrent sur Gold Beach. Secteur Jig Green, un blockhaus du Widerstandsnest 37 bloquait toute progression avec son canon de 88 mm. Le Sergeant Robert Palmer dirigea son Sexton vers la position ennemie et le détruisit, obtenant la reddition des défenseurs ; il fut décoré de la Military Medal. Les plaques relatant ces faits sont fixées dans l’embrasure condamnée de la casemate, on peut observer le badge de l’Essex Yeomanry. Situation : place Maurice Mosnier, plaques sur le blockhaus © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation 

Monument de l’appel du 18 juin 1940 Monument de l’appel du général de Gaulle le 18 juin 1940. Quelques jours avant l’armistice du 22 juin 1940, le général de Gaulle lança sur les ondes de la BBC, avec le soutien du Premier Ministre Winston Churchill, un appel à poursuivre le combat. L’audience de ce premier appel, le mardi 18 juin 1940, fut faible parmi les Français, mais il fut suivi de beaucoup d’autres, la France Libre poursuivait le combat. L’enregistrement du premier appel n’avait pas été conservé par la BBC, il n’en subsiste qu’une trace manuscrite. Le texte que l’on peut lire sur les plaques et stèles, qui parsèment de nombreuses villes de France, est un extrait. Le socle de pierre est surmonté de la Croix de Lorraine gravée de la date du 14 juin 1944, jour du retour du général Charles de Gaulle sur le sol français. Situation : place Alexander Stanier © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation 

> Asnelles – La Libération