Rocquancourt – Castine-en-Plaine

(14 Calvados) Monuments et vestiges

Rocquancourt, monument lettrine2Stèle Libérateurs canadiens Stèle commémorant la libération de Rocquancourt par les soldats canadiens en août 1944. Dans la nuit du 7 au 8 août, près d’un millier de bombardiers anglais pilonnèrent les lignes allemandes au sud de Caen, l’opération Totalize débutait. Dans le secteur de Rocquancourt, blindés et fantassins de la 4th Infantry Brigade s’élancèrent dans la nuit, précédés des salves de l’artillerie. La force d’assaut traversa Rocquancourt sans s’arrêter. Vers minuit, le South Saskatchewan Regiment se mit en marche à son tour, de sa ligne de départ de Verrières. Les Canadiens s’emparèrent du village après une faible résistance ennemie, au prix d’une cinquantaine de pertes, dont le Lieutenant Colonel Frederick A. Clift qui fut légèrement blessé. Situation : en face de l’église, près du monument aux Morts 1914-1918 © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

Stèle South Saskatchewan Regiment Stèle en l’honneur des soldats du South Saskatchewan Regiment, qui libérèrent Rocquancourt en août 1944. La 2nd Canadian Infantry Division arriva en Grande-Bretagne à la fin de 1940 ; le South Saskatchewan Regiment participa à l’opération Jubilee en août 1942. Puis, la 2nd Canadian Infantry Division débarqua en Normandie au début du mois de juillet. Le South Saskatchewan Regiment fut engagé successivement dans les opérations Atlantic le 20 juillet, Totalize qui libéra Rocquencourt le 8 août, Tractable qui mena les Canadiens aux portes de Falaise, que le South Saskatchewan contribua à prendre le 17 août. Le Lieutenant Colonel Frederick A. Clift commanda l’unité pendant la bataille de Normandie, durant laquelle le South Saskatchewan perdit deux-cent-six hommes, dont vingt-sept officiers. La stèle retrace les principales opérations dans lesquelles fut engagée l’unité, dont on peut observer l’insigne : la couronne royale surmontant la Croix de Malte, avec au centre une antilope. Situation : en face de l’église, près du monument aux Morts 1914-1918 © Textes et photos : reproduction interdite sans autorisation

> Rocquancourt – La Libération