Couvains

(50 Manche) La Libération

Couvains, ville lettrineLe Major General Charles Gerhardt est furieux Dans la matinée du dimanche 11 juin, le 115th Infantry Regiment du Colonel Eugene Slappey se regroupe dans le secteur de Sainte-Marguerite d’Elle ; les Américains sont face à une petite rivière : l’Elle. Des patrouilles sont envoyées en reconnaissance sur la rive opposée, elles détectent une forte présence de l’ennemi ; les unités de soutien préparent le franchissement pour le lendemain. Le 116th IR, qui a été recomplété après les terribles pertes subies sur Omaha Beach, reste en réserve. Les GI’s apprécient ce court repos ; en face, les soldats de la 352. Infanterie-Division profitent de cette journée de répit pour renforcer leurs défenses. Le lundi 12 juin, le 110th Field Artillery Battalion déclenche un puissant barrage d’artillerie à 3h30. À 5 heures, c’est l’assaut, les Américains constatent bientôt, avec stupeur, que les défenses ennemies sont intactes ; à Sainte-Marguerite-d’Elle le 1st Battalion du 115th IR ne peut même pas franchir le mince cours d’eau, et subit une centaine de pertes face aux tirs allemands. Un kilomètre à l’est, le 3/115th est pilonné sur sa ligne de départ, la K Company est désorganisée, le Captain Louis Hille est tué ; néanmoins, les I et L Companies réussissent une percée de deux kilomètres, dépassant Saint-Jean-de-Savigny, jusqu’au hameau des Fresnes. Mais les unités de tête se retrouvent isolées, puis menacées d’encerclement ; elles refluent en désordre, le Captain John Whitehead est tué, de nombreux blessés sont laissés en arrière par manque de brancardiers ; vers 16 heures, le 3rd Battalion est revenu sur sa ligne de départ avec 130 pertes. Le Major General Charles Gerhardt est furieux, il engage aussitôt le 116th IR. Le Colonel Charles Canham improvise une réunion avec ses chefs d’unités et donne rapidement ses ordres, l’attaque démarre à 19h30. Le régiment traverse l’Elle, réussit à reprendre une partie du terrain perdu et à établir une mince tête de pont devant Saint-Clair-sur-l’Elle. À l’aube du mardi 13 juin, dans la brume matinale, l’attaque reprend ; le 3/115th rejoint face à une faible résistance et couvre l’arrière du 116th IR. Les GI’s du 2/116th IR du Major Sidney Bingham entrent dans la ville, quelques Allemands s’enfuient à bicyclette. Le 1/116th du Lieutenant Colonel John Metcalfe réalise une percée de trois kilomètres dans les lignes ennemies ; les Américains libèrent Couvains, la ville a été très endommagée par le bombardement aérien de la nuit du 7 au 8 juin, qui a fait dix-sept morts parmi la population. © Sources : Beyond the Beachhead the 29th Infantry Division in Normandy par Joseph Balkoski, 39-45 Magazine Historica n°110, 115th Infantry After Action Report

> Couvains – Monuments et vestiges