Gonfreville

(50 Manche) La Libération

Gonfreville, ville lettrine10 000 hommes hors de combat en onze jours A sud de la péninsule du Cotentin, le VIIIth US Corps lance une offensive le 3 juillet 1944; la pluie empêche tout soutien aérien. La 90th US Infantry Division du General Landrum attaque sur l’aile gauche de la 82nd US Airborne Division, entre les marais de Gorges et le mont Castre. Après une progression initiale rapide, les Américains sont bloqués par les défenses allemandes, et subissent de lourdes pertes. Le 5 juillet le 357th Infantry Regiment progresse peu sur l’axe Saint-Jores/Périers face à la 77.Infanterie-Division. Le 6, le 357th Infantry Regiment atteint Beau Coudray au nord du Plessis Lastelle, où une contre-attaque allemande isole deux compagnies. Le 7 juillet, la 90th Infantry Division s’empare de la cote 122 au sommet du Mont Castre, mais un Kampfgruppe de la 2.SS Panzer-Division Das Reich empêche toute nouvelle avance. Les Américains combattent jusqu’au 11 juillet pour s’emparer du Mont Castre, tandis que la progression vers Périers piétine. Le 13, le général von Choltitz ordonne un repli. La 90th Infantry Division libère Gorges, Gonfreville et, le 14 juillet, s’arrête sur la Sèves. Du 3 au 14 juillet le VIIIth Corps du General Middleton a perdu 10 000 hommes, tués, blessés et disparus, et Périers est hors de portée pour l’instant.

> Gonfreville – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports