Grangues

(14 Calvados) La Libération

Grangues, ville lettrineUne opération audacieuse et risquée des Commandos britanniques Saint-Samson à l’est de Troarn, QG de la 6th Airborne Division ; en cette fin d’après-midi du 19 août 1944, le General Richard Gale a convoqué en urgence les chefs d’unités des 1st et 4th Special Service Brigades. Un peu plus tard, lorsque le Brigadier Derek Mills-Roberts s’en retourne, il est plongé dans une intense réflexion quant à la mission qui lui est confiée : s’emparer de la colline de Brucourt, cote 130. Il lui faut traverser près de trois kilomètres de zone marécageuse de la Dives et son canal, avec une seule route sous la vue directe des canons allemands. Le Brigadier, dans le peu de temps dont il dispose, conçoit un plan audacieux et risqué : traverser le marais de nuit et surprendre les Allemands. Un peu après minuit, les Commandos s’élancent. Le N°6 Commando du Lieutenant-Colonel Charles Courtney Coade et le N°3 Commando du Lieutenant-Colonel Peter Young atteignent la voie ferrée de Cabourg. Aux premières lueurs du jour le 20 août, l’effet de surprise est total pour les Allemands, un PC ennemi est capturé, les Commandos ont atteint leur objectif et se retranchent à Angoville et sur la cote 130. Le bataillon du génie de la 711. Infanterie-Division tente en vain de reprendre le terrain. Le 21, les Allemands se replient, les hommes du N°3 Commando sont transportés jusqu’à Heuland le 22 au matin, Grangues est libéré. © Sources : Opération Paddle par Eddy Florentin, War Diary N°6 Commando

> Grangues – Monuments et vestiges