Soulangy

(14 Calvados) La Libération

Soulangy, ville lettrineLes grenadiers SS meurent dans leurs tranchées  Dans la soirée du 14 août, le Lieutenant-General Guy Simonds, chef du II Canadian Corps, semble satisfait des résultats de cette premier journée de l’opération Tractable. La solide ligne de défense allemande sur le Laizon a été percée, mais il faut déplorer la mort du Brigadier Eric Booth, chef de la 4th Armoured Brigade, un officier de grande valeur. Le lendemain, les blindés du Fort Garry Horse et le Royal Winnipeg Rifles s’emparent de la cote 184 ; un Kampfgruppe de la 12.SS-Panzer-Division, commandé par le SS-Sturmbannführer Bernhard Krause, bloque les Canadiens devant Soulangy. Après des combats acharnés, les Canadiens arrachent la cote 168 et Epaney aux grenadiers SS en fin d’après-midi. Dans la soirée, les chars de la 2nd Armoured Brigade et l’infanterie pénètrent dans Soulangy et menacent de submerger les tranchées du III./26 Panzer-Grenadier Regiment ; un Tiger du Schwere SS-Panzer Abteilung 101 sauve la situation en détruisant six Sherman et plusieurs véhicules, la A Company des Royal Winnipeg Rifles est décimée. Le 16 août, devant la détérioration de la situation, le I.SS-Panzer-Korps ordonne un repli pour raccourcir la ligne de front, Soulangy est abandonné par les Allemands.© Sources : Opérations Totalize et Tractable par Ludovic Fortin, Road to Falaise par Stephen Hart, The 12th SS Volume 2 par Hubert Meyer

> Soulangy – Monuments et vestiges